L’huile essentielle de cardamome équilibre vos doshas, pour vous sentir jeune et pétillant tout au long de votre vie…

Quelle belle promesse ! Qui ne rêve pas de trouver le secret pour une éternelle jeunesse? C’est pourtant cela le principe de l’Ayurveda. Vivre plus longtemps, et plus heureux. Tout ce que l’Ayurveda met en œuvre va dans ce sens. Et la santé parfaite n’est possible que si le corps, l’esprit et l’âme sont en harmonie. L’huile essentielle de cardamome, encore peu connue, sera d’une grande aide pour pouvoir mettre en œuvre la philosophie et les exercices liés à la médecine ayurvédique. Elle a la particularité d’être une huile essentielle qui convient à tous les doshas, mieux encore qui les équilibre et les harmonise tous les trois.

Un équilibre fragile.

Ce qui compte dans l’Ayurveda, c’est l’équilibre des trois doshas, que le jeu des énergies se fasse correctement. Quand l’organisme est en état d’équilibre, il est en bonne santé. Et l’huile essentielle de cardamome a des qualités ré-équilibrantes sur tous ces doshas. Elle travaille à la source des déséquilibres possibles. Ses propriétés stimulantes et toniques, nous ramènent à la vie et nous permettent d’être à l’écoute.

En nous aidant à prendre des distances, en nous mettant en relation avec notre corps et en favorisant l’écoute de ses messages, ainsi qu’en aidant notre « horloge interne » à trouver le bon rythme.

Une petite chaufferette dans notre Belgique froide et humide.

L’huile essentielle de cardamome est très précieuse dans notre climat automnal, pour ne pas dire pourris. Elle est un atout majeur pour tous les frileux (comme moi). Elle relance le feu, la chaudière. Son action stimulante, relance la chaleur physique et fait circuler l’énergie. C’est un véritable carburant de notre passion. Elle vous éveillera à la vie. Elle pétille et réveille tout comme une coupe de champagne.

A chaque dosha, son odeur.

Même si il est vrai que la cardamome convient à tous, chaque dosha mérite qu’on agisse différemment sur le plan olfactif. On peut harmoniser Vátha avec un mélange sucré et aigre (basilic, orange, géranium et clou de girofle). Ré-équilibrer Pitta avec un parfum frais et sucré (bois de santal, rose, menthe, jasmin). Stabiliser Kapha avec des parfums épicés et terreux (genévrier, eucalyptus, camphre et origan).

La cardamome et mon estomac!

Cette huile essentielle est déjà largement connue pour son action positive sur la digestion au sens large. Elle agit à tous les niveaux. Contre la mauvaise haleine, les relents d’ail, elle chasse les gaz des intestins, stimule la digestion, et régule le rythme cardiaque.  Autant vous dire que c’est l’huile à avoir dans votre sac si vous allez manger une choucroute en Alsace!

Et au-delà du physique elle fait quoi la cardamome?

Elle ralentit les nerveux, pressés, hystériques de la vie ET réveille, active, met un coup de pied au derrière des endormis! Comme souvent avec les huiles essentielles, son action s’adaptera à vos besoins dans un sens ou dans l’autre. Elle agit sur les anxiétés qui se portent souvent sur l’estomac ou dans les tripes. Dès qu’une émotion pointe le bout de son nez, c’est le ventre qui se tord. Elle agit aussi sur le système parasympathique en le calmant et en évitant ainsi les crises émotionnelles. Les filles je pense qu’on devrait se shooter à la cardamome!

Son Message:

« Allume ta passion intérieure, tout en régulant tes pulsions  destructrices. Fais confiance à la cardamome pour réconforter ton cœur malmené. Sens-toi en harmonie. Ton petit moteur ronronne, il est prêt pour une longue route …Tu peux avancer sur le chemin de la vie en toute légèreté. »

Petit conseil en plus.

1 à 2 gouttes en fin de repas, et vous vous sentirez léger comme jamais. Puisqu’un des grands principes de l’Ayurveda est le massage à l’huile de sésame, n’hésitez pas à incorporer quelques gouttes de cardamome à votre mélange ayurvédique. Faites chauffer ce mélange sur une bougie pour qu’elle atteigne la température de votre corps. Massez-vous le matin avant votre bain ou votre douche, le réveil n’en sera que plus agréable et la sensation de réchauffement intérieur intense. Associée à la lavande, c’est un véritable bonheur. C’est un réveil de rêve en hiver…

Article paru dans le magazine « Genieten » ce mois de Novembre 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*