Aaah la grande question du gluten? Quel mot barbare…c’est de la glue ou quoi?

Le Gluten, le mot barbare qui revient toujours dans les conversations comme le responsable de tous nos maux avec le lactose (voir article sur le lait dans ce blog)… Et le gluten par ci et le gluten par là. Et moi je suis allergique et toi intolérante et blablablablabla… Mais pour finir c’est quoi exactement ce gluten? Où on le trouve à part dans le sacro-saint pain? Comment je sais si je suis vraiment intolérant ou pas? Et « est-ce vraiment grave docteur »?

Vu que c’est un article un peu de fond et qu’il y a quand même 2-3 petits trucs que je dois vous raconter sur le gluten pour que l’information se rapproche de quelque chose de correcte.

Bon d’abord c’est quoi le gluten en 2 mots?
C’est une protéine présente, dans certaines céréales, qui permet d’en faire du pain. C’est cette substance collante qui donne à la pâte son élasticité et sa souplesse. Quand la céréale est crue, le gluten est équilibré par la vitamine E présente aussi dans cette céréale et donc il est bien toléré mais quand le grain est moulu en farine puis cuit, la vitamine E est détruite. Et c’est la cata dans de nombreux cas. Dans l’alimentation industrielle on rajoute même du gluten pour avoir des pains ou des pizzas encore plus élastiques, croustillants et gonflés. Comme les baguettes blanches mises au four presque minute dans les chaînes de sandwicheries par exemple 😉

Et alors? Qu’est ce que ça fait le gluten?
Et bien là vous allez vous réjouir! Le gluten colle aux parois intestinales et peut ralentir le passage des aliments ce qui entraîne putréfaction et mauvaise absorption des vitamines B. Les personnes intolérantes au gluten sont dans ce cas et peuvent avoir des troubles digestifs, des carences, des mauvaises assimilations, des inflammations, des douleurs articulaires, des allergies…

Et c’est où exactement que je le trouve, le gluten?
*Dans les blés (tendre, dur, petit et grand épeautre, kamut), l’orge, le seigle, l’avoine.
*Un tout petit peu dans la sarrasin
*Pas du tout dans le quinoa, le millet, le riz et l’amarante.

La solution c’est un régime sans gluten ?
Oui! Ce qui veut dire sans blé, sans orge, sans seigle, sans avoine… Et bien sûr, ce n’est pas facile vu qu’on retrouve ces aliments dans la plupart des biscuits, pain, gâteaux, plats préparés à base de viande (genre boulettes), soupes, enrobages de fruits et légumes frits… Bref, vous allez vous dire que vous ne pouvez plus rien manger? Et bien non détrompez-vous! Ce régime va juste changer un petit peu vos habitudes, mais pleins d’autres céréales s’offrent à vous, ainsi qu’une large gamme – heureusement les producteurs s’adaptent- sans gluten. Ce qui est sûr c’est que vous devrez vous défaire de votre habituelle tartine confiture!

Quelques petits conseils faciles:
*Mettez-vous au pain essénien (pain fait à base de céréales germées en mode cuisson basse température) c’est le mieux
*Sinon galette de riz, ou de quinoa ou de sarrasin
*Réintroduisez les céréales cuites dans vos dîners (voir ma recette à venir de Sarrasin avec épigramme de légumes de saison) –
*Diversifiez vos légumes pour augmenter les fibres dans votre bol alimentaire et ne pas trop être en manque de pain
*Des dizaines de sites de recettes sans gluten existent sur le net 😉 pour vous aider en voici un pour commencez…http://www.recettes-sans-gluten.com

Bon je sais c’est pas simple sans le gluten… mais c’est juste une question de nouvelles habitudes… J’essayerai de vous donner des petits conseils régulièrement. Promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*